Les sauveteurs fouillent les décombres au Texas

le
0
EXPLOSION MEURTRIÈRE D?UNE USINE D?ENGRAIS AU TEXAS
EXPLOSION MEURTRIÈRE D?UNE USINE D?ENGRAIS AU TEXAS

par Regina Dennis et Corrie MacLaggan

WEST, Texas (Reuters) - Au lendemain de l'explosion d'une usine d'engrais qui a fait de cinq à quinze morts et environ 160 blessés dans la petite ville de West, au Texas, les sauveteurs fouillaient jeudi les décombres à la recherche d'autres victimes éventuelles du sinistre.

La police n'avance pour l'instant aucune explication sur l'origine de l'incendie qui a provoqué l'explosion, vers 20h00 locales, au moment où une première brigade de pompiers luttait depuis une vingtaine de minutes contre les flammes dans l'usine appartenant à la société West Fertilizer.

Trois ou quatre pompiers de cette équipe sont encore portés disparus, a dit le sergent William Patrick Swanton, de la police de Waco. "Ils combattaient activement l'incendie au moment de l'explosion", a-t-il ajouté.

La moitié des 2.700 habitants de la ville, située non loin de Waco et à 130 km au sud de Dallas, ont été évacués en raison de la toxicité des émanations venant du site.

L'usine contenait des cuves d'ammoniac anhydre, utilisé sous forme gazeuse pour la fabrication d'engrais, a indiqué le sergent Swanton.

La menace représentée par les émanations de ce produit semble toutefois avoir diminué, a-t-il souligné.

Kevin Smith, un habitant de la ville, a raconté à la chaîne de télévision CBS qu'il était en train de monter à l'étage dans sa maison lorsque l'explosion a eu lieu.

"La maison a explosé. Il y a eu un éclair très fort puis un grondement. J'ai cru que la foudre avait touché la maison. Je me suis senti soulevé de dix pieds (trois mètres) et il m'a fallu une ou deux secondes pour réaliser que le toit avait cédé sur moi et que ce n'était pas la foudre."

UN SÉISME DE MAGNITUDE 2,1

"Il y a d'énormes dégâts. Je n'ai jamais vu une chose pareille", a déclaré de son côté le shérif du comté de McLennan, Parnell McNamara. "Cela ressemble à une zone de guerre, avec tous ces débris."

La police a décidé de traiter l'affaire comme un crime, sans toutefois tirer à ce stade des conclusions définitives. "Nous ne sous-entendons pas qu'il s'agit d'un crime, mais nous ne savons pas. Cela signifie juste pour nous que tant que nous saurons pas si c'est un accident industriel, nous le traiterons comme un crime", a dit le sergent Swanton.

La force de l'explosion a été telle qu'elle a provoqué un séisme de magnitude 2,1 ressenti jusqu'à Dallas.

le porte-parole des services de sécurité publique du Texas, D. L. Wilson, a précisé que 133 personnes avaient été évacuées d'une maison de retraite. On ignore combien d'entre elles sont blessées.

L'établissement a été sérieusement endommagé, de même qu'un collège proche de l'usine. Au total, entre 60 et 80 maisons ont été détruites, a estimé le maire de la ville, Tommy Muska.

Le gouverneur du Texas, Rick Perry, a "mobilisé les ressources de l'Etat pour aider les autorités locales" à faire face à l'explosion.

Le président Barack Obama, qui se rendait à Boston pour participer à une cérémonie en mémoire des victimes de l'attentat de lundi à l'arrivée du marathon, a fait part de son soutien et de ses prières pour les victimes du sinistre du Texas.

Le drame s'est produit deux jours avant le 20e anniversaire d'un incendie à Waco qui avait embrasé un complexe tenu par David Koresh et ses adeptes de la secte des Davidiens.

Cet incendie avait marqué la fin du siège de Waco par les agents du FBI. Quatre-vingt-deux adeptes du groupe religieux et quatre agents du FBI avaient péri à Waco.

Avec Steve Gorman, Tim Gaynor, David Bailey et Marice Richter; Eric Faye, Jean-Stéphane Brosse et Pascal Liétout pour le service français, édité par Gilles Trequesser et Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant