Les Saoudiens bombardent des dépôts d'armes au Yémen

le
0

(Ajoute les commentaires du CICR) ADEN, Yémen, 27 avril (Reuters) - La coalition conduite par l'Arabie saoudite a bombardé lundi des positions des milices chiites houthies et de leurs alliées dans le centre du Yémen et la capitale Sanaa, rapportent des témoins. Ces combats empêchent l'acheminement de l'aide internationale au pays qui connaît une catastrophe humanitaire, selon les mots de la porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge Marie Claire Feghali. Les avions de combat ont effectué 15 à 20 sorties contre des groupes de combattants houthis et des dépôts d'armes à Dhalea, chef-lieu de la province éponyme, et dans la ville voisine de Ka'ataba, de l'aube à 09h00 locale (06h00 GMT). Les raids ont provoqué des explosions en chaîne. Les habitants de Dhalea ont déclaré que des explosions continuaient de retentir deux heures après les frappes. Pour la deuxième journée consécutive, les appareils de la coalition ont également visé un secteur proche du complexe présidentiel de Sanaa. De violents combats de rue se poursuivaient par ailleurs dans la ville de Taëz, d'importance stratégique, ont déclaré des habitants et la Croix-Rouge internationale. L'Arabie saoudite a annoncé mardi dernier la fin de sa campagne aérienne afin de permettre l'acheminement de vivres et de médicaments à la population tout en déclarant qu'elle continuerait de frapper les unités houthies qui progresseraient et les raids se sont de facto poursuivis. Des convois de camions à destination d'Aden ont été bloqués par les Houthis et l'embargo sur les armes appliqué par les navires de la coalition sunnite bloque des bateaux chargés de vivre au large des côtes yéménites. "C'était déjà difficile, mais désormais, il n'y a plus de mots pour décrire l'aggravation de la situation", a dit Maire Claire Feghali. "C'est une catastrophe humanitaire." Plus de 550 civils ont trouvé la mort depuis le début de la campagne aérienne de l'Arabie saoudite et ses alliés sunnites le 26 mars, ont déclaré vendredi les Nations unies. Parmi ces morts figurent au moins 115 enfants, a précisé l'Unicef. (Mohammed Mukashaf; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant