Les Saoudiennes se dévoilent

le , mis à jour le
1
Dina, Saoudienne de 28 ans, dirige 80 hommes dans ses activités de directrice de chantier.
Dina, Saoudienne de 28 ans, dirige 80 hommes dans ses activités de directrice de chantier.

Que sait-on réellement des femmes qui vivent au Royaume saoud ? Au-delà du voile et de l'interdiction de conduire, Clarence Rodriguez, rare correspondante occidentale en Arabie saoudite, leur a donné la parole durant un mois. Et à l'heure où les Saoudiennes s'apprêtent pour la première fois à se porter candidates aux élections municipales, le 12 décembre prochain, la journaliste française dépeint un tout autre visage des femmes qui vivent dans la monarchie wahhabite. Celles de citoyennes secouant les m?urs d'une société ultraconservatrice. Sportives, peintres, chefs de chantier ou encore femmes politiques, elles s'émancipent pas à pas du joug patriarcal et du diktat des religieux.

Lina, présidente du Jeddah United

C'est un véritable exploit qu'a par exemple réalisé Lina Almaeena dans un pays où les femmes ne peuvent rien entreprendre (travail, mariage, voyage) sans l'autorisation de leur « tuteur », leur mari ou un membre masculin de leur famille. À 38 ans, cette Saoudienne est aujourd'hui à la tête du Jeddah United, principale vitrine du sport féminin dans le pays. Douze ans auparavant, elle vivait recluse chez elle, condamnée comme nombre de ses compatriotes à s'occuper de ses enfants, et sombrait dans la dépression. Et c'est dans le sport qu'elle trouvera son salut.

Avec l'autorisation indispensable de son conjoint, Lina monte en 2003 une équipe de basket-ball, au grand dam des oulémas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 il y a 12 mois

    elles enlèvent un gant ?