Les "sans voix" interpellent les candidats à l'Elysée

le
1

PARIS (Reuters) - A moins d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle, plusieurs associations caritatives ont lancé lundi un appel aux dix candidats en lice afin qu'ils entendent les "plus pauvres et les exclus", les "sans voix".

Geneviève Garrigos, Pierre-Yves Madignier et François Soulage, respectivement présidents d'Amnesty International France, d'ATD Quart Monde et du Secours Catholique, ont présenté à l'Assemblée nationale "Paroles de sans voix", un supplément spécial du mensuel Messages, l'organe du Secours catholique.

Ce supplément, qui sera publié dans de nombreux quotidiens nationaux et régionaux, est soutenu par la radio France bleu et l'association Georges Hourdin ainsi que par le député Etienne Pinte (UMP) qui préside le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

Dans ce supplément, rédigé par des jeunes de quartiers de banlieue participant au projet de formation multimédia de Reporters citoyen, les présidents des trois associations lancent un appel.

"Faire changer le regard porté sur les plus pauvres, interpeller nos candidats à la fonction suprême sur les conditions des membres les plus fragiles de notre population", écrivent-ils.

"Les pousser à prendre position sur nombre de situations qui font scandale (difficulté voire impossibilité à se loger décemment, à s'alimenter correctement, à donner une éducation solide à ses enfants, à se soigner..) : telle est l'ambition de cette nouvelle édition de 'Paroles de sans voix'", poursuivent-ils.

"Notre objectif c'est de donner la parole aux plus précaires", a dit François Soulage qui a précisé que jusqu'ici seuls Eva Joly, candidate d'Europe Ecologie-Les Verts, et François Bayrou (MoDem) avaient reçu une délégation de "sans voix".

Il a ajouté que du côté de Nicolas Sarkozy, le député Marc-Philippe Daubresse, devait rencontrer prochainement une délégation. "Ca bouge du côté de chez François Hollande (PS) et de Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)", a-t-il ajouté.

Emile Picy, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • papymujo le lundi 26 mar 2012 à 15:32

    Sans voix , il est difficile d'interpeller ! sauf peut-être dans les urnes.