Les sans-abri victimes d'un hiver trop doux

le
0
Près d'un appel sur deux au 115 n'a pas abouti à une solution d'hébergement en décembre, selon une étude publiée par La Croix . En cause, la douceur du climat qui empêche l'ouverture de places supplémentaires.

Les températures clémentes n'ont pas rendu service aux sans-abri au mois de décembre. C'est le constat paradoxal que fait le baromètre hivernal du 115, publié vendredi par La Croix. Selon cette enquête, réalisée par la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars) dans 37 départements (hors Paris), «23.867 demandes d'hébergement d'urgence n'ont pas été satisfaites au cours du mois de décembre sur 48.618 appels». Autrement dit, un appel sur deux au numéro du Samu social n'a pas abouti à une solution d'hébergement. Dans deux cas sur trois, cette réponse négative était justifiée par un manque de place.

«Ce chiffre reflète la gestion de l'exclusion au thermomètre, qui adapte avant tout l'offre d'hébergement d'urgence aux conditions climatiques avant de s'adapter aux besoins des personnes, déplore la Fnars. Au manque de places pérennes pour accueillir les personnes, s'ajoute la douceur de cet hiver qui limite l'ouverture des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant