Les salles de cinéma de demain, des films et plus encore

le
0
Deklofenak/Shutterstock.com
Deklofenak/Shutterstock.com

(AFP) - Les salles de cinéma de demain en France devront garder une technologie d'avance sur l'équipement privé du spectateur mais aussi lui offrir bien plus que des films, une sorte de boite à souvenirs, constatent les professionnels réunis à Deauville.

"Dans nos études, on observe une tendance chez pas mal de spectateurs qui aimeraient aller dans un cinéma pour passer une soirée", et pas seulement voir un film, explique Emmanuel Ethis, professeur en sciences de l'information et de la communication à l'Université d'Avignon, devant le 68e congrès de la Fédération nationale des cinémas de France (FNCF), qui se déroule jusqu'à jeudi.

Autrement dit par exemple "pouvoir parler du film, en voir un deuxième, voir une exposition avec des objets liés à un long métrage près desquels le public a souvent envie d'être photographié", poursuit-il.

"Les salles de cinéma ont le devoir de se connecter à leur environnement, que ce soit des pratiques culturelles ou autres", estime-t-il.

Car selon lui, "si le cinéma est la pratique culturelle dont on parle le plus, la salle, on a envie de s'y construire des souvenirs".

Cela commence par des salles "identifiables" relève l'architecte Gilbert Long selon lequel les évolutions actuelles passent par "ce qu'on pourrait appeler le retour en ville" des cinémas.

"Le modèle du grand bâtiment commercial placé sur un énorme parking avec des gens qui poussent des chariots dans tous les sens est en perte de vitesse", affirme-t-il.

"Aujourd'hui, on a envie d'aller au cinéma près de chez soi", poursuit-il. Sur quels terrains construire? "Nous avons à l'étude plusieurs projets qui utilisent des bâtiments existants comme une ancienne caserne de pompier, un ancien manège militaire, une usine etc".

4K, laser et Atmos

"Le cinéma va alors s'approprier les lieux, donner du sens au bâtiment, avoir une vraie personnalité", dit encore M. Long, à l'opposé des chaines de multiplexes.

Pour le président de la FNCF Richard Patry, "il faut anticiper, prévoir et devancer" les attentes du public afin "que la culture de la salle de cinéma reste la pratique culturelle préférée des Français et que le parc de salles continue d'être reconnu comme le meilleur au monde".

Surtout que la fréquentation est en repli par rapport aux années précédentes et la barre des 200 millions annuels de spectateurs sans doute pas atteinte en 2013.

Pour M. Patry, "la salle de cinéma doit garder une longueur d'avance technologique" sur l'équipement personnel des spectateurs.

"La première étape", selon Pierre-Franck Neveu, directeur des ventes digital camera chez Sony, "c'est déjà le 4K ou ultra haute-définition" pour les projecteurs numériques. "Le 4K commence à arriver sur les télévisions donc il faut que les salles de cinéma, majoritairement en 2K haute définition) s'équipent rapidement".

Beaucoup de professionnels attendent aussi l'arrivée du laser dans les projecteurs qui pourrait remplacer d'ici cinq a sept ans les lampes xenon ou mercure.

"Le laser permet d'avoir des niveaux de puissance de lumière nettement supérieurs aux lampes classiques", un avantage qui concerne la 3D car "aujourd'hui cette technologie mange de la lumière. C'est pour cela que les films 3D peuvent paraître plus sombres", relève M. Neveu.

Il faudra cependant attendre encore 5 à 7 ans pour en bénéficier car pour l'instant selon Pascal Gervais, directeur France de Christie, entreprise de matériel numérique, "le laser est un non sens économique" pour un exploitant. "Pour un écran de 15 m, c'est 300.000 dollars", lâche-t-il.

"Le laser va arriver d'ici la fin de l'année ou au plus tard au premier semestre 2014 dans l'événementiel, les grands spectacles de Las Vegas qui peuvent absorber ces coûts", explique Patrick Muller, directeur général de Cinemeccanica, autre fabricant.

Côté son, le futur se conjugue au présent avec "la révolution Atmos", souligne Dominique Schmit, directeur commercial chez Dolby. Ce système, encore peu présent dans les salles, permet plus de définition sonore et niche des enceintes jusque dans le plafond du cinéma pour placer le spectateur au plus près du film, à l'instar de la 3D avec l'image.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant