Les salariés français de Ricoh inquiets pour leur emploi

le
0
Le fabriquant de matériel de bureau, qui compte plus de 3000 salariés en France, se séparera de près de 10.000 salariés en trois ans. Le séisme et la cherté du yen ont pesé sur ses résultats.

Les salariés français du groupe japonais Ricoh sont dans l'inquiétude. Le fabricant et distributeur de matériel de bureau a annoncé jeudi qu'il se séparera de 10.000 salariés dans le monde d'ici à 2014, dans le cadre d'un plan de restructuration d'un coût de 525 millions d'euros, visant à redresser une activité en perte de vitesse. Ce plan de licenciements, d'une ampleur rare au Japon,amputera le groupe nippon de près de 10% de ses effectifs. Si les deux tiers de ses employés sont implantés hors du Japon, le groupe n'a pas révélé ce jeudi le détail géographique de ses coupes salariales.

En France, où plus 3000 personnes travaillent actuellement pour Ricoh, dont 1000 sur le site de production de Colmar, l'ambiance n'est pas à la sérénité. «Chez Ricoh France, près de deux cents personnes ont déjà été licenciées ces deux dernières années, dans le cadre d'un Plan de sauvegarde de l'emploi et d'un Plan de départ volontaire. Mais les résultats ne sont pas

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant