Les salariés de l'ex-SNCM ouvrent un nouveau front judiciaire

le
0
    MARSEILLE, 19 avril (Reuters) - Les salariés du comité 
d'entreprise de l'ex-SNCM ont assigné lundi en justice les 
repreneurs de la compagnie, la MCM et la CM Holding, dont ils 
contestent la fusion annoncée en février dernier, a-t-on appris 
mardi de source proche du dossier. 
    La chambre des procédures collectives du tribunal de 
commerce de Marseille étudiera la demande le 18 mai, a-t-on 
précisé de même source. 
    Le comité d'entreprise estime que le rapprochement annoncée 
fin février entre deux anciens rivaux à la reprise de l'ex-SNCM 
ne respecte pas les modalités du plan de cession présenté par le 
repreneur désigné par le tribunal de commerce, le 20 novembre. 
    Pour les syndicats de l'ex SNCM, l'ouverture totale du 
capital ne pouvait se faire sans l'aval du tribunal de commerce. 
Ils demandent l'annulation de la cession des titres de MCM à CM 
Holding. 
    La décision de fusion annoncée fin février entre MCM, 
l'ex-filiale du groupe Rocca, et Corsica Maritima holding s'est 
traduite par la cession de 100% des actifs de MCM par Patrick 
Rocca, qui a fait son entrée en contrepartie au conseil 
d'administration de CM Holding, entité créée par le consortium 
Corsica Maritima pour assurer les dessertes  maritimes entre la 
Corse et le continent. 
 
 (Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant