Les salariés d'EDF sommés de travailler plus

le
0
La Cour des comptes critique l'organisation et le décompte du temps de travail au sein du géant de l'énergie, selon Les Echos .

Une multitude d'accords, des écarts de traitement entre salariés et une absence de contrôle du temps effectif du travail. Le bilan dressé par la Cour des comptes sur l'organisation chez EDF est sévère. Selon le quotidien Les Echos , les sages ont remis au gouvernement une note de quatre pages dans laquelle ils demandent qu'une «réflexion» soit engagée avec les syndicats de l'électricien pour remettre à plat «l'aménagement du temps de travail, la cartographie des métiers et l'organisation du travail, dans la perspective d'une meilleure disponibilité et de gains de productivité».

D'après le quotidien, l'entreprise qui était en 1999 le fer de lance de l'application des 35 heures, et même des 32 heures, est aujourd'hui «une mosaïque complexe d'accords locaux». La Cour estime que ces aménagements très différents «par entités,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant