Les salariés d'Air France redoutent un plan de restructuration drastique

le
0
INFOGRAPHIE - Les grévistes s'opposent à une proposition de la direction de réduire de 4 à 3 le nombre d'hôtesses et de stewards à bord de certains vols.

Les inquiétudes nées au lendemain de la révolution de palais chez Air France constituent la toile de fond de la grève. Crainte d'un plan de restructuration, peur pour l'emploi, angoisse face aux conséquences de la crise économique. Les salariés s'interrogent. Quelles sont les intentions de Jean-Cyril Spinetta, revenu aux commandes du groupe Air France-KLM, et d'Alexandre de Juniac qui doit être nommé à la tête d'Air France par le conseil d'administration mi-novembre ? Cela, alors que les mesures d'économies lancées en 2010-2011 par Pierre-Henri Gourgeon, évincé de la tête d'Air France, ont été jugées insuffisantes pour restaurer la compétitivité de la compagnie.

À cela s'ajoutent trois griefs plus précis. Les grévistes s'opposent à une proposition de la direction de réduire de 4 à 3 le nombre d'hôtesses et de stewards, les fameux PNC, à bord de certains vols. Ils refusent aussi que les chefs de cabine participent, en plus des instructeurs, aux évaluati

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant