Les Sages interdits d'exercer un métier : Sarkozy visé, selon l'UMP

le
2
Les Sages interdits d'exercer un métier : Sarkozy visé, selon l'UMP
Les Sages interdits d'exercer un métier : Sarkozy visé, selon l'UMP

Nicolas Sarkozy directement visé ? Assurément, aux yeux du député UMP Julien Aubert, qui parle d'un texte de la catégorie «suivez mon regard...». Contre l'avis du gouvernement, les députés ont adopté mercredi, dans le cadre de l'examen du projet de loi sur la transparence, un amendement signé du député PS Thomas Thévenoud, interdisant aux membres du Conseil constitutionnel «d'exercer toute activité professionnelle annexe, rémunérée ou non».

L'interdiction vise les Sages «qu'ils aient été nommés ou qu'ils soient membres de droit en tant qu'ancien Président de la République». Ce qui fait dire à Julien Aubert : «J'ai là le sentiment que cet amendement a été spécifiquement conçu pour l'ancien Président de la République Nicolas Sarkozy.» L'ancien chef de l'État multiplie, depuis qu'il a quitté l'Élysée, les conférences confortablement rémunérées à travers les monde.

«Prévenir les conflits d'intérêts»

Mais Thomas Thévenoud se défend de le viser spécifiquement. «Il ne s'agit pas du tout d'un amendement suivez mon regard, puisque l'interdiction s'applique quelle que soit l'origine du membre du Conseil», a-t-il assuré, expliquant vouloir «prévenir les conflits d'intérêts potentiels».

Sauf que pour illustrer son propos, le député socialiste prend l'exemple d'un Sage qui «amené à juger de la constitutionnalité d'une loi de régulation bancaire tout en bénéficiant d'une rémunération de la part d'une grande banque d'affaires». Comment ne pas y voir une allusion à Nicolas Sarkozy qui a récemment donné une conférence pour Goldman Sachs à Londres? Les députés UMP, qui ne s'y sont pas trompés, ont vivement réagi à l'exemple choisi. De quoi faire bondir Nicolas Sarkozy que l'on dit déjà «ulcéré» par les affaires qui s'abattent sur lui.

Le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, a, lui, estimé que cet amendement n'était ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • muck12 le vendredi 28 juin 2013 à 16:38

    enfin une bonne nouvelle

  • M1625665 le jeudi 20 juin 2013 à 19:05

    Ceci dit je suis tout à fait d'accord avec cette mesure cela devrait d'ailleurs être valable pour tous les autres postes