Les sages-femmes haussent le ton

le
0
En grève depuis le 16 octobre, elles réclament une modification de leur statut ainsi qu'une revalorisation de leur salaire. Et cherchent à interpeler l'opinion publique.

Les sages-femmes donnent de la voix. En grève depuis plus de dix jours, elles militent pour une meilleure reconnaissance de leur travail. Pour l'instant assimilées aux professions paramédicales, elles demandent à accéder au statut de «praticien hospitalier», au même titre que les médecins et les dentistes qui exercent dans les hôpitaux.

Cette revalorisation du statut des sages-femmes leur permettrait également d'obtenir de meilleures conditions salariales. Aujourd'hui, le Ministère de la Santé déclare que le salaire mensuel brut d'une sage-femme hospitalière s'élève à 1.980 euros en début de carrière. Le salaire moyen d'une sage-femme libérale est, lui, estimé à 2.426 euros. Un salaire annuel d'un peu plus de 29.000 euros, qu'elles jugent insuffisant pour subsister alors que l'ass...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant