Les Sages égyptiens dénoncent les pressions islamistes

le
0
La Haute Cour constitutionnelle s'est mise en grève après que les partisans du président Morsi ont encerclé les locaux.

Envoyé spécial au Caire

Dimanche matin, devant le siège de la Haute Cour constitutionnelle, un bâtiment néopharao­nique au bord du Nil, quelques centaines de manifestants barbus brandissent des corans et reprennent en ch½ur un hymne des Frères musulmans: «La religion, elle vient! Elle vient!» Les juges, eux, ne sont pas venus, empêchés de siéger par la manifestation. Ils devaient se réunir pour statuer sur la légalité de la Commission constituante qui a donné des pouvoirs étendus au président Morsi et rédigé une Constitution à forte connotation islamique, rejetée par l'opposition et l'appareil judiciaire.

En fin de matinée, les manifestants ont gagné. Un porte-parole annonce que la cour se met en «grève ouverte», dénonçant l'«assassinat psychologique» des juges. La grève des 19 «Sages» lève le dernier obstacle jurid...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant