Les Russes se débarrassent de leurs roubles

le
11
LES RUSSES SE DÉBARRASSENT DE LEURS ROUBLES
LES RUSSES SE DÉBARRASSENT DE LEURS ROUBLES

MOSCOU (Reuters) - Les Russes se sont débarrassés de leurs roubles en mars à un niveau jamais vu depuis plus de quatre ans, selon les statistiques de la Banque centrale russe publiées lundi.

La demande de devises étrangères, principalement le dollar et l'euro, a atteint en mars 14,9 milliards de dollars (soit 10,8 milliards d'euros). Il faut remonter à janvier 2009, dans les premiers mois de la crise financière mondiale, pour retrouver un tel niveau.

La demande, ajoute la Banque centrale, a également été une fois et demie supérieure en mars à ce qu'elle était en février.

Cette accélération coïncide avec l'accentuation de la crise en Ukraine.

Le 1er mars, Vladimir Poutine a obtenu de la chambre haute du Parlement l'autorisation d'envoyer l'armée pour protéger les populations russophones; le 6, le parlement régional de Crimée votait pour le rattachement à la Russie, adopté dix jours plus tard par référendum.

Dans le même temps, les Etats-Unis et l'Union européenne ont adopté des sanctions ciblées contre plusieurs dizaines de personnalités ou entités russes.

"En mars 2014, sur fond de dépréciation continue du rouble face aux devises mondiales majeures et d'incertitude sur d'autres reculs à venir, la demande agrégée en devises étrangères a considérablement augmenté", note la Banque centrale dans un communiqué.

Les Russes se sont également précipités aux guichets de leurs banques pour retirer des devises étrangères, avec des retraits atteignant 6,9 milliards de dollars sur le seul mois de mars, dont près de la moitié prélevés sur des comptes en dollars.

Sur les trois premiers mois de l'année, le rouble a perdu près de 9% face au dollar et s'est déprécié d'un peu plus de 8% face à l'euro.

Le mouvement a été particulièrement net en mars. La devise russe a depuis effacé une partie de ses pertes (vendredi, le recul face au dollar était de 6,5% depuis le 1er janvier), mais le mouvement observé de refuge sur des devises étrangères fragilise la politique de la Banque centrale visant à faire du rouble une monnaie de réserve.

(Lidia Kelly; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ZvR le mercredi 14 mai 2014 à 12:51

    Pour l'ukraine c'est plus chaud. La hausse des taux par la banques centrale à endigué la chute mais ça reste incertain et l'économie se dégrade rapidement. http://www.boursorama.com/taux-de-change-euro-hryvnia-eur-uah

  • ZvR le mercredi 14 mai 2014 à 12:49

    Le rouble se reprend doucement la baisse est significative mais pas catastrophique. La bourse russe se reprend aussi. http://www.boursorama.com/taux-de-change-euro-rouble-eur-rub

  • perkele le lundi 12 mai 2014 à 13:16

    Les faits sont là, même s'ils ne plaisent pas à certains: La demande de devises étrangères, principalement le dollar et l'euro, a atteint en mars 14,9 milliards de dollars (soit 10,8 milliards d'euros). Il faut remonter à janvier 2009, dans les premiers mois de la crise financière mondiale, pour retrouver un tel niveau.

  • M7163258 le lundi 12 mai 2014 à 11:44

    V.sasoon je retire complétement mon post précédent j'ai stupidement interprété les cours à l'envers, en fait vous faites toujours de la propagande...

  • SeanO le lundi 12 mai 2014 à 11:41

    Les stratèges en peau de lapin se sont encore une fois tirés une balle dans le pied,en voulant éloigner la Russie de l'Europe(avec la complicité des anti-européens de Bruxelles,éternels larbins)ils l'ont poussé dans les bras de la Chine(comme hier ils ont offert l'Irak à l'Iran...)!

  • M7163258 le lundi 12 mai 2014 à 11:40

    v.sasoon pour une fois que vous ne faites pas de propagande, c'est vrai! Le rouble est plus haut qu'au début janvier et que de l'ensemble de l'année 2013 je ne comprends pas comment il est possible de faire de la désinformation aussi grossière?

  • SeanO le lundi 12 mai 2014 à 11:37

    Propagandestaffel!La baisse est terminée(le plus bas a été atteint en mars).Le timing est excellent(comme à terme les actions vont plus que doubler peu importe si elles baissent encore de 10%,histoire de tester les plus bas...),le marché russe est maintenant le moins cher des marchés "développés"(PER de 4...).Les actions russes rapporteront à terme de plantureuses PVs.

  • jean.e le lundi 12 mai 2014 à 09:54

    c est le moment d'en acheter alors

  • lorant21 le lundi 12 mai 2014 à 09:44

    Ce n'est qu'un début si V.Poutine ne la joue pas un peu plus fine...

  • M7210200 le lundi 12 mai 2014 à 09:24

    mensonge, propagande