Les roux doublement exposés au mélanome

le
0
Une particularité génétique contribuerait à accroître le risque, même en l'absence de séances de bronzage.

Nouvelle alerte sur les cancers de la peau pour les personnes rousses. Une étude américaine publiée ce jeudi dans la revue Nature suggère en effet qu'elles pourraient développer un mélanome sans s'être préalablement exposées aux rayons ultraviolets (UV).

On sait depuis longtemps que le soleil ou les cabines de bronzage sont fortement déconseillés aux roux. Leur peau, dépourvue ou quasiment dépourvue d'eumélanines (pigments bruns-noirs), est en effet incapable de réparer correctement les cellules altérées par les UV. Porteurs d'une mutation récessive du gène MC1R, situé sur le chromosome 16, ils possèdent, à la place, un autre pigment cutané, la phéomélanine de couleur jaune-orangé qui les protège très mal contre les UV. En fait cette phéomélanine est un précurseur des eumélanines dont la mutation sur le gène MC1R bloque la synthèse.

Dan...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant