Les routiers en grève à partir de ce soir

le
4
Les routiers en grève à partir de ce soir
Les routiers en grève à partir de ce soir

La circulation risque d'être sérieusement perturbée à partir de 22 heures ce dimanche et au moins jusqu'à mardi. Après un premier avertissement juste avant les fêtes, les routiers lancent une grève reconductible pour les salaires juste avant la négociation annuelle obligatoire dans le transport de marchandises avec des réunions prévues mardi et jeudi.

Depuis la fin octobre, le torchon brûle entre le patronat et les syndicats sur la question des revalorisations salariales. Selon l'intersyndicale CGT, FO, CFTC et CFE-CGC, cette grogne est alimentée «en réaction aux propositions inacceptables et irrespectueuses des organisations patronales, qui n'accepteraient, en guise de revalorisation salariale, qu'un alignement sur le salaire minimum.»

Selon les syndicats de routiers, le patronat a proposé des revalorisations de +1,7% pour les chauffeurs en bas de la grille et de +1% pour ceux au plus haut. Une augmentation qui, selon la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR), est justifiée par le fait que les entreprises ne sont pas en «capacité» de faire davantage, en raison de la concurrence internationale et des problèmes de compétitivité des entreprises francaises. Selon une étude du FNTR, l'activité en France est en repli de 3,3% au premier semestre 2014.

Blocage des routes, des dépôts pétroliers, des sites industriels... 

Les syndicats dénoncent la «smicardisation» des professionnels de la route. Le 1er décembre, la CFDT, syndicat majoritaire dans ce secteur, avait claqué la porte des négociations. Sa revendication ? Une augmentation du pouvoir d'achat minimum de 100 euros notamment en portant à 10 euros le taux horaire minimum pour les coefficients les plus bas à l'embauche, un treizième mois ou encore une revalorisation de la grille des frais de déplacement. En 2014, un seul des quatre coefficients en vigueur dans le transport routier - celui des salariés les plus qualifiés - dépassait le Smic ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patriot9 le dimanche 18 jan 2015 à 13:53

    Les routiers sont plus souvent en grève que les fonctionnaires.

  • jf2007 le dimanche 18 jan 2015 à 10:05

    yaka fermer les frontiére!!!!

  • soulamer le samedi 17 jan 2015 à 09:28

    et si on mettait d'un cote des djihadistes et de l'autre des camionneurs qu'on les arme de lance roquettes et de kalashnichov qu'on peigne "je suis Charlie" sur les camions et qu'on organise ca au stade de France sponsorisé par le Quatar! ca aurait de la gueulle comme spectacle Sarkozy et Jamel se deplaceraient.....itele et bfm couvriraient...ca rappelerait le bon vieux temps des jeux à Rome. Hollande distribuerait du pain, Sego tiendrait en laisse un tigre et VT comploterait un assasinat...

  • DonCorly le samedi 17 jan 2015 à 08:20

    Emmanuel MACRON est son dogme américano-bruxellois d'une concurrence sauvage est responsable des problèmes des routiers, comme il sera responsable demain de la smicardisation des professions libérales. Demissio subito !