Les Roumains accordent un sursis à leur président

le
0
DÉCRYPTAGE - Traian Basescu a été maintenu grâce à l'abstention, mais l'UE reste en alerte par crainte de nouveaux dérapages.

Est-ce un retour à la case départ? À Bucarest, l'abstention a sauvé Traian Basescu, mais l'imbroglio politique est loin d'être démêlé. Dimanche, le taux de participation (46 %) n'a pas atteint le seuil nécessaire d'au moins 50 % pour valider la procédure de destitution lancée contre le président roumain par la coalition de centre gauche au pouvoir. Traian Basescu va donc regagner le palais présidentiel de Cotroceni, mais sa légitimité sort sérieusement altérée de ce référendum. Plus de 87 % des votants se sont en effet prononcés pour sa destitution, sanctionnant ainsi la politique d'austérité engagée en 2010 par le Parti démocrate libéral (PDL, centre droit), la formation du chef de l'État.

Le gouvernement a promis de respecter le verdict des urnes, mais le double langage du premier ministre, Victor Ponta, augure une cohabitation d'autant plus houleuse que se rapproche une échéance cruciale: les législatives prévues à la fin de l'année. S'adressant a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant