Les Rouges et les Verts dos à dos

le
0
Les Rouges et les Verts dos à dos
Les Rouges et les Verts dos à dos

Le Raja et le Wydad se sont neutralisés (2-2) lors du 118e derby de Casablanca disputé samedi. Frustrant pour les joueurs de José Romão, qui pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score, mais se sont laissés déborder par les Rouges de Toshack. Le choc est loin d'avoir tenu ses promesses, mais les supporters des deux rivaux ont une fois de plus proposé un show de premier ordre dans les tribunes, digne de la réputation du meilleur derby d'Afrique.

La tension à l'approche de ce match si particulier est palpable dans toutes les rues de Casablanca. Tout le monde ne parle plus que de ça, dans tous les commerces et quartiers. Comme d'habitude, le ton est donné au moment de la mise en vente des billets. Mardi après-midi, plusieurs centaines de fans des deux clubs sont massés devant le Raja Store (magasin de produits dérivés) du centre-ville, et la vente tourne court. Toutes les tentatives pour essayer de convaincre une bande de jeunes (entre 12 et 18 ans pour la plupart) déchaînés de faire un semblant de file d'attente sont vaines. Devant la grille fermée du magasin, ça se jouera aux forceps. Bousculades, gifles, des gens qui filment, un chaos total.

Les Wydadis, obligés de venir acheter leur place chez l'ennemi (le Raja reçoit pour le match retour), lâchent quelques commentaires acerbes sur le prix des places : " 50 dirhams la place en virage, 100 dirhams pour les tribunes. Ils se foutent de notre gueule. De l'argent qui va servir soit pour leurs mercatos pourris, soit pour leurs groupes de supporters qui font des tifos pourris. " La réponse fuse : " Le tifo contre les Kaizer Chiefs (match retour des seizièmes de Ligue des champions), tout le monde en parle. On affronte les meilleures équipes d'Afrique, toi avec ta 6e place au championnat, tu sais pas ce que ça représente. " Des échanges de la sorte, une semaine de derby, il y en a des milliers. Les rôles sont inversés cette saison. 12 points séparent le Wydad, leader, d'un Raja englué à la 7e place. Les Verts n'ont plus que deux objectifs pour cette saison : aller loin en Ligue des champions africaine, et freiner l'ennemi dans sa quête du titre.
Trash talking permanent
4500 policiers ont été mobilisés pour sécuriser les abords du stade Mohammed V. 5 heures avant le coup d'envoi, il y a déjà du monde devant les portes. Les deux camps se dirigent vers les parties du stade qui leur sont réservées et s'ignorent. Pour le moment. Raja et Wydad se provoquent et s'envoient des piques toute l'année. Mais cette saison, les clashs ont atteint des sommets, et c'est le Raja qui a tiré le premier. Les supporters ont détourné une chanson destinée à insulter leurs propres joueurs, et incorporé une question adressée directement au Wydad : " Pourquoi le car n'est pas venu de Fès ? " Référence subtile à un match gagné par forfait par le Wydad en 1973 (Fès n'étant pas venu…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant