Les rivaux libyens à la même table de négociations au Maroc

le , mis à jour à 18:37
0

SKHIRAT, Maroc, 28 juin (Reuters) - Pour la première fois, des représentants des deux parlements rivaux en Libye se sont assis à la même table dimanche lors des négociations organisées sous l'égide des Nations unies à Skhirat, au Maroc. "C'est vraiment un pas important", a dit le porte-parole de la mission de l'Onu en Libye, Samir Ghattas. Les discussions ont repris vendredi au Maroc en vue de mettre fin au conflit et de former un gouvernement d'union nationale en Libye. Il y a près de trois semaines, l'émissaire de l'Onu Bernardino Leon a remis aux différentes parties un projet d'accord et les négociateurs travaillent à des amendements à ce texte, alors que les combats se poursuivent sur le terrain. Le projet de l'Onu prévoit la mise en place pendant un an d'un gouvernement d'union nationale avec un conseil des ministres dirigé à Tripoli par un Premier ministre et deux vice-Premiers ministres. La Chambre des représentants, le parlement élu en juin 2014 et réfugié aujourd'hui à Tobrouk, dans l'est du pays, serait le seul corps législatif. Un Conseil d'Etat, corps consultatif de 120 membres, comprendrait 90 membres de l'actuel parlement de Tripoli. Près de quatre ans après la chute de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, deux gouvernements et deux parlements rivaux se disputent le pouvoir en Libye, les uns à Tripoli, les autres à Tobrouk (parlement) et Beïda (gouvernement). (Aziz El Yaakoubi, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant