Les risques obligés des anticoagulants

le
0
Des familles ont porté plainte après le décès de patients traités avec du Pradaxa. Encore une fois, la justice va donc devoir se plonger dans les méandres du rapport bénéfice/risque des médicaments.

Les familles de quatre patients décédés suite à une hémorragie alors qu'ils étaient traités par un anticoagulant, Pradaxa, ont décidé de porter plainte contre son fabricant, le laboratoire Boehringer Ingelheim, et l'agence du médicament (ANSM) qui l'a autorisé, a-t-on appris mercredi lors d'une conférence de presse organisée par leur avocat, Me Philippe Courtois.

Encore une fois, la justice va donc devoir se plonger dans les méandres du rapport bénéfice/risque des médicaments. Le paradoxe, c'est qu'il s'agit cette fois de reprocher à un médicament anticoagulant d'avoir eu l'action pour laquelle il est prescrit: fluidifier le sang.

En effet, les anticoagulants sont donnés aux patients qui sont exposés à un risque accru de former des caillots pouvant migr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant