Les révolutionnaires de la Toile syrienne

le
0
L'Internet est l'arme la plus redoutable des adversaires du régime baasiste.

En trois mois d'exil, c'est la troisième fois qu'il change d'appartement. Non par choix, mais par instinct de survie. À 40 ans, Omar Idlibi est un homme à abattre sur la liste noire des moukhabarat (services de renseignement) de Bachar el-Assad. Rien, à première vue, ne laisse pourtant penser que l'homme au visage fin et à la voix posée puisse présenter un danger pour le régime baasiste. En réalité, ce dissident syrien, aujourd'hui réfugié à Beyrouth, manie l'arme la plus redoutable contre le pouvoir de Damas : celle de l'Internet. « C'est notre planche de salut. Elle me permet de faire le lien entre les Syriens de l'intérieur et le monde extérieur, malgré le black-out des autorités », remarque Omar. Les yeux rivés - de jour comme de nuit - sur l'écran de son ordinateur portable, il est le porte-parole et cofondateur des LCC («Comités de coordination locaux de la révolution syrienne»), une organisation qui anime la contestation depuis plus de six mois et qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant