Les révoltés du foot de Benghazi

le
0
Emprisonnés et torturés sous Kadhafi, les fidèles du club local supportent la révolution.

Reconnaissables à leur maillot rouge vif, ils sont présents aux quatre coins de Benghazi. Depuis le soulèvement du 17 février, de nombreux supporteurs du club de football local ont mis entre parenthèses leur passion du ballon rond pour participer à l'édification d'une Libye nouvelle. Certains, modestement, s'attellent à la réfection des trottoirs ou de la voirie. D'autres ont gagné le front pour combattre les troupes du colonel Kadhafi. Quelques-uns, enfin, se réunissent chaque soir sur la grande place centrale pour témoigner de l'absurde répression que leur valut, au début des années 2000, leur attachement au FC ­al-Ahli.

À l'époque, une trentaine de ces supporteurs ont vécu l'enfer pour avoir osé s'opposer à Saadi Kadhafi, troisième fils du Guide, qui était à la fois le propriétaire du club rival de Tripoli et son indétrônable meneur de jeu. Pour les habitants de Benghazi, le football était alors l'un des rares domaines dans lequel pouvaient s'exprimer u

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant