Les révoltés du désert libyen bloqués aux portes de la Tripolitaine

le
0
Sans chefs, ni l'entraînement nécessaire pour tenir le terrain ou creuser des tranchées, seule parade efficace contre les canons, les miliciens ont reflué mardi jusqu'à Ben Jawad.

L'avance des révolutionnaires libyens est de nouveau stoppée par la puissance de feu supérieure des forces de Kadhafi. Après avoir tenu en échec les milices de la révolution pendant presque une semaine à Ajdabiya, les troupes fidèles au dictateur avaient reculé ces derniers jours de près de 300 kilomètres vers l'ouest à travers les étendues désolées du golfe de Syrte, les miliciens à nouveau sur leurs talons. Elles se sont arrêtées à une centaine de kilomètres de Syrte, la ville natale de Kadhafi, où il compte encore de nombreux partisans. Et ont entrepris de repousser les miliciens à coups de barrages d'artillerie et de katiouchas.

Sans chefs, ni l'entraînement nécessaire pour tenir le terrain ou creuser des tranchées, seule parade efficace contre les canons, les miliciens ont reflué mardi jusqu'à Ben Jawad.

Enthousiastes et désorganisées, rapides dans leurs avancées, et encore plus dans leurs retraites, facilement impressionnées par l'artillerie et par le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant