Les revenus des médecins libéraux augmentent faiblement en 2015

le
0
Les revenus des médecins libéraux augmentent faiblement ( AFP/Archives / PHILIPPE HUGUEN )
Les revenus des médecins libéraux augmentent faiblement ( AFP/Archives / PHILIPPE HUGUEN )

Les revenus des médecins libéraux en 2015 sont en faible augmentation (+0,56%) par rapport à l'année précédente pour s'établir en moyenne à 88.417 euros par an, selon les données publiées mercredi par la caisse de retraite.

Les revenus des généralistes ne progressent pas et atteignent en moyenne 74.742 euros, alors que ceux des spécialistes augmentent légèrement (+1,18%), pour s'élever à 105.772 euros, selon la Caisse autonome de retraite des médecins de France (Carmf).

Il s'agit de revenus nets, une fois déduites les cotisations et les charges pour le cabinet (loyer, investissement), tirés des 106.111 déclarations enregistrées par la Carmf sur un total de 125.000 cotisants.

Dans le détail, les revenus des 54.890 généralistes de secteur 1 sont stables et s'établissent 75.510 euros en moyenne, tandis que ceux des 4.456 de secteur 2 sont en baisse (-1,32% à 65.282 euros).

Chez les spécialistes, les revenus dans les deux secteurs augmentent de façon quasi équivalente (+1,17% et +1,13%) pour atteindre 97.829 et 117.436 euros en moyenne.

Tous secteurs confondus, les cancérologues sont ceux qui enregistrent la plus forte hausse et qui gagnent le plus (+11,77%, 240.395 euros).

On retrouve en deuxième position les anesthésistes réanimateurs (166.872 euros, +0,89%), puis les ophtalmologues (145.835 euros, +0,99%) et les néphrologues (137.403 euros) qui enregistrent l'une des plus fortes hausse en 2015 (+4,32%).

Parmi ceux qui gagnent le moins on retrouve les spécialistes de l'endocrinologie et métabolisme (48.882 euros), les gériatres (50.510 euros) et les gynécologues médicaux non obstétriciens (54.309 euros), qui figurent également parmi ceux dont les revenus ont le plus baissé (-2,82%).

Les baisses de revenus les plus significatives se retrouvent chez les pédiatres (-3,40 % à 65.450 euros) et les stomatologues (-2,93 %, 118.949 euros).

Les plus fortes hausses sont constatées dans la neurologie (+4,53 % à 93.203 euros) ou encore la radiologie imagerie médicale (+4,33 %, 123.863 euros).

"Au moment où le ministère de la Santé annonce un spectaculaire retour à l'équilibre des comptes de la Sécurité sociale (...), on est en droit de s’interroger sur la progression ridicule des revenus 2015 des médecins libéraux: une aumône tout au plus!", s'insurge le président de la Carmf, Thierry Lardenois.

L'adoption cet été d'une nouvelle convention a notamment instauré le passage de 23 à 25 euros de la consultation chez le généraliste à partir du 1er mai 2017.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant