Les reventes de cadeaux ont afflué sur les sites Internet

le
0
Dès le 24 au soir, les internautes se sont rués sur la toile pour se débarrasser de certains de leurs cadeaux. Pour PriceMinister, la raison économique est plus forte que déclarée dans les sondages.

Le papier cadeau tout juste arraché, les reventes de cadeaux ont fleuri sur les sites de ventes en ligne. Ils permettent aux déçus du réveillon du 24 ou ceux de la matinée du 25 décembre de trouver une porte de sortie pour les cadeaux qui sont tombés à côté. Un phénomène qui entre dans les m½urs, «notamment chez les plus jeunes, et c'est souvent lié au fait d'avoir des cadeaux en double ou à une envie d'avoir un peu d'argent», résume Olivier Mathiot, cofondateur de PriceMinister.com. Selon lui, «la raison économique est plus forte que déclarée dans les sondages» effectués régulièrement par ces sociétés de revente en ligne. Les plus grands adeptes de la revente de cadeaux sont les 25-34 ans devant les 18-24 ans (respectivement 73 % et 63 %).

Si auparavant, le cadeau qui ne convenait pas restait au fond du placard, aujourd'hui on essaie de le valoriser. «Les mises en vente ont progressé de 20 % par rapport à l'année dernière» précise Olivier Mathiot. Pour PriceMinister.com, les reventes de cadeaux représentent 3,5 millions de nouvelles annonces avec un pic qui sera atteint début janvier lorsque «les gens rentreront des vacances scolaires». La revente de cadeaux sur Internet est «un phénomène sociétal plus important que l'an dernier», sans doute lié «aussi à la crise», renchérit pour sa part Laurent Radix, président de Paru-Vendu.fr. À peine quelques heures après la fin des festivités, le site avait déjà recensé près de 15.000 annonces de produits identifiés comme des cadeaux reçus à Noël.

Stromae, le Goncourt 2013 ou l'iPhone 5c parmi les plus repérés sur la toile

Parmi les cadeaux les plus repérés à la revente, Stromae, le Goncourt 2013, le dernier roman de Guillaume Musso et le «Docteur Sleep» de Stephen King trustent les nouvelles annonces en ligne. Côté jeux vidéo, GTA V et Fifa 2014 dominent le classement des reventes. Concernant les produits high-tech, étaient repérés les grands classiques comme l'iPhone 5C, le Samsung Galaxy S4, le Sony Xperia Z, le Samsung Galaxy Note 3 et l'iPad Mini. Enfin côté images et son, la caméra GoPro HD Hero 3, le casque Monster Beats by Dr.dre et l'iPod touch 5G.

Entre le cadeau en double, celui qui ne plaît pas et la volonté de rembourser les dépenses engagées pour les fêtes de Noël, les raisons ne manquent pas pour se débarrasser des présents indésirables. Avant même de connaître les cadeaux reçus à Noël, près de 6 Français sur 10 (57 % selon une étude réalisée par OpinionWay, du 4 au 8 décembre 2013 auprès de 1061 répondants âgés de 18 ans et plus.) se disaient prêts à se débarrasser de leur cadeau cette année (10 % de plus que l'an dernier). Mais le sujet reste tabou. Plus de 83 % des Français disent ne pas l'avouer à leurs proches. La peur de vexer sans doute et l'appât honteux du gain en cette période de fêtes semblent encore avoir le dessus. Leyla Guilany Lyard, porte-parole d'eBay, considère plutôt cette gêne comme un signe «de correction pour ne pas offenser la personne qui offre le cadeau».

Signe des temps, un nouveau motif est mis en avant lors de la revente de cadeaux: la raison écologique. Olivier Mathiot explique cette volonté de certains internautes «de participer au recyclage et de ne plus se contenter de jeter ce qui ne plaît pas».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant