Les revendications maritimes de Pékin non fondées - CPA

le
0
    AMSTERDAM, 12 juillet (Reuters) - Les juges de la Cour 
permanente d'arbitrage (CPA), qui siègent à La Haye, ont rejeté 
mardi les revendications de Pékin concernant les droits 
économiques en mer de Chine méridionale, accordant là une 
victoire aux Philippines même si les Chinois avaient averti 
qu'ils ne se sentiraient en rien liés par ce jugement. 
    "La Chine n'a pas de base légale pour revendiquer des droits 
historiques sur les zones de la mer comprises à l'intérieur des 
'neuf traits'", a dit la CPA, en faisant allusion à une carte de 
1947 de la mer de Chine méridionale, riche en ressources 
énergétiques, minérales et halieutiques. 
    Dans son jugement qui comporte pas moins de 497 pages, la 
CPA estime en outre que les patrouilles navales chinoises 
menacent les bateaux de pêche philippins de collision et que la 
Chine, en poldérisant des récifs et en construisant ports et 
aéroports, a occasionné des dégâts irréparables aux récifs 
coralliens.  
    En outre, a statué la CPA, aucune des îles de l'archipel des 
Spratleys ne peut conférer à la Chine une zone économique 
spéciale (ZEE). La CPA juge que la Chine a interféré avec les 
droits de pêche des Philippins dans les parages du récif de 
Scarborough, et violé les droits souverains des Philippines en 
prospectant dans les parages du récif de Reed. 
    Réagissant à l'arrêt de la cour, le chef de la diplomatie 
philippine, Perfecto Yasay, a fait profil bas, se bornant à 
appeler à la "retenue". 
    "Nos experts étudient l'arbitrage avec le soin et 
l'attention que ce dossier mérite", a-t-il dit lors d'une 
conférence de presse à Manille. 
    "Nous appelons toutes les parties concernées à faire preuve 
de retenue", a-t-il continué. 
 
 (Thomas Escritt; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant