Les révélations de Snowden, inculpé et toujours caché, continuent

le
0
Les révélations de Snowden, inculpé et toujours caché, continuent
Les révélations de Snowden, inculpé et toujours caché, continuent

L'ex-consultant informatique de l'agence d'espionnage des Etats-Unis Edward Snowden, inculpé par la justice américaine, a été la source samedi de nouvelles révélations, affirmant que les Etats-Unis espionnaient les réseaux mobiles chinois.Le jeune homme à l'origine d'une série de fuites sur les programmes de surveillance américains restait introuvable, mais le journal South China Morning Post, en contact avec lui, a affirmé samedi qu'il était dans un endroit "sûr" et n'avait pas été placé en détention.On ignore où se cache M. Snowden depuis qu'il a quitté son hôtel le 10 juin.M. Snowden a été inculpé d'espionnage par les Etats-Unis, selon un document rendu public vendredi soir mais qui date du 14 juin. Washington a demandé à Hong Kong de l'arrêter.Septième personne à être poursuivie par le gouvernement de Barack Obama pour avoir transmis des documents secrets à la presse, il risque 30 ans de prison.Le conseiller à la sécurité nationale d'Obama, Tom Donilon, a affirmé à la radio CBS que Hong Kong était "historiquement un bon partenaire des Etats-Unis en matière de sécurité". "Nous nous attendons à ce que (les autorités de Hong Kong) respectent le traité" d'extradition entre les deux pays, a-t-il dit.Les raisons pour lesquelles la police de Hong Kong n'a pas procédé à l'interpellation de M. Snowden restaient confuses samedi. Malgré l'existence du traité d'extradition, l'inculpation par la justice américaine n'est que la première étape d'une complexe procédure qui pourrait prendre des années, selon des experts.Samedi, le chef de la police Andy Tsang a jugé "inopportun" de révéler à la presse les détails de l'affaire, ajoutant que la demande de Washington "doit être examinée par les institutions adéquates et la justice".Au moins trois niveaux de tribunaux devront examiner l'affaire, a expliqué à l'AFP Alan Leong, un élu. "Si tous les appels sont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant