Les retraits bancaires ont accéléré en Grèce la semaine dernière

le
3

LONDRES, 23 février (Reuters) - Les retraits d'argent dans les banques grecques ont atteint environ trois milliards d'euros la semaine dernière avant l'accord conclu vendredi soir entre la Grèce et ses partenaires de la zone euro, selon les estimations de JP Morgan. Ce montant représente un bond de 50% par rapport à la semaine précédente, ce qui signifie, selon JP Morgan, que les banques grecques risquaient de se retrouver encore plus rapidement que prévu à court de liquidités, au bout de huit semaines au lieu de 14. JP Morgan élabore ce calendrier en calculant que les banques grecques ont déjà utilisé 85 milliards d'euros sur les 108 milliards mis à leur disposition par la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque de Grèce. Les retraits semblent s'être accélérés la semaine dernière à mesure que se rapprochait l'échéance du vendredi 20 février fixée par les ministres des Finances de la zone euro pour conclure un accord sur une prolongation de l'aide accordée à la Grèce. Les déposants ont retiré plus d'un milliard d'euros en deux jours mercredi et jeudi, ont déclaré vendredi trois sources bancaires haut placées à Reuters. Puis environ un milliard d'euros a été retiré sur la seule journée de vendredi, a dit une autre source bancaire. Le montant total des retraits bancaires en Grèce depuis le début de l'année s'élève à environ 25 milliards d'euros, soit plus de trois milliards par semaine, selon JP Morgan. Ils avaient augmenté à l'approche des élections du 25 janvier, qui ont porté au pouvoir le parti anti-austérité Syriza, avant de ralentir puis de s'intensifier à nouveau durant les négociations sur la dette du pays. (Jamie McGeever; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le lundi 23 fév 2015 à 16:12

    l'exemple est venu d'en haut puisque des dizaines de milliards ont quitté en quelques mois les banques grecques pour la Suisse au début de la crise .

  • a.guer le lundi 23 fév 2015 à 15:24

    ah ! l'amour des grecs pour leur patrie ...

  • pierry5 le lundi 23 fév 2015 à 14:33

    Ils sentent le racket du type Cypriote et ils mettent leur argent sous le matelas.

Partenaires Taux