Les retraités qui travaillent : quelques exemples

le
0

Depuis la mise en place des lois autorisant le cumul emploi-retraite, de plus en plus de retraités continuent à travailler pour compléter leur pension et continuer à jouer un rôle actif dans la société. Voici quelques exemples de retraités qui exercent une activité professionnelle. Peut-être vous reconnaîtrez-vous dans l’un de ces profils ?

Certains seniors continuent de travailler pour compléter leurs retraites.
Certains seniors continuent de travailler pour compléter leurs retraites.

Les retraités précaires

Selon les dernières statistiques de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV), plus de 500 000 retraités du privé travaillent. Ce chiffre augmente régulièrement chaque année à cause de l'érosion progressive des montants des pensions de retraite. Dans la plupart des cas, la principale motivation du cumul retraite-emploi est en effet de compléter sa retraite mensuelle.
Pour cette raison, nombreux sont les retraités qui reprennent une activité de services à la personne : bricolage, jardinage, garde d'enfants, aide aux devoirs, etc. Le secteur a l'avantage d'offrir une grande flexibilité, avec des volumes horaires variables selon les besoins de chaque retraité. Ce type d'activité permet également de valoriser un savoir-faire, et de maintenir ou développer des relations sociales près de chez soi.

Les retraités passionnés

En plus des personnes qui travaillent pour compenser la faiblesse de leur pension, certains retraités continuent à travailler par choix. Leur objectif est de maintenir leurs compétences professionnelles et leur réseau social.
Nombreux sont les exemples de cadres qui une fois retraités continuent une activité de consultant dans leur secteur d'expertise. Souvent à temps partiel, ils exercent en tant qu'indépendant, auto-entrepreneur ou salarié, parfois même auprès de leur ancien employeur. Selon l'INSEE, 30% des retraités qui travaillent sont ainsi d'anciens cadres, artisans ou commerçants.
Autre dispositif accessible : la retraite progressive, conçue pour que les actifs de 60 ans et plus passent à temps partiel au cours de leurs dernières années de travail. De cette façon, les séniors continuent à accumuler des droits à la retraite jusqu'à leur départ définitif. Ce dispositif permet d’assurer la transition entre vie active et retraite, avec une activité à temps partiel comprise entre 40% et 80%. Malgré ces avantages, le mécanisme reste peu connu. Seules 5 000 personnes en profitent chaque année.

Trucs & Astuces

En matière de retraite, les habitudes évoluent. Selon la CNAV, plus de 4% des retraités du régime général exercent une activité professionnelle en tant qu'indépendants ou salariés, soit 500 000 retraités environ (+170 000 en 4 ans). 50% sont des hommes, 50% sont des femmes, et la durée moyenne du cumul travail-retraite est de 3 ans et demi.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant