Les retraites complémentaires (encore) gelées en 2016

le
12
Les retraites complémentaires (encore) gelées en 2016
Les retraites complémentaires (encore) gelées en 2016

Pas d'augmentation en novembre. Les pensions de retraites complémentaires des salariés et cadres du privé vont rester gelées pour la troisième année consécutive en 2016, en raison de la faible inflation, ont annoncé ce vendredi les régimes Agirc et Arrco. Une décision motivée par la faible inflation.

Les partenaires sociaux, gestionnaires de ces deux régimes, réunis en conseil d'administration jeudi et vendredi, ont « arrêté les paramètres servant au calcul des retraites et des cotisations », précise un communiqué. 

 

Le montant des pensions selon l'âge de départ à la retraite

 

 

Le futur retraité pénalisé

Au terme d'âpres négociations pour renflouer les caisses des régimes, patronat et syndicats avaient décidé l'année dernière de décaler la date de revalorisation des pensions, du 1er avril au 1er novembre, et de reconduire leur moindre augmentation.

 

Conformément à l'accord d'octobre 2015, les pensions doivent ainsi être revalorisées d'un point en dessous de l'inflation pendant trois ans, une clause prévoyant que les pensions ne puissent pas baisser en cas d'inflation nulle. Cette mesure a déjà été appliquée en 2013, 2014 et 2015, en vertu d'un accord de 2013.

« L'hypothèse d'inflation prévisionnelle publiée par l'Insee étant très proche de zéro pour l'exercice 2016, la valeur des points Agirc et Arrco (qui déterminent le montant de la retraite, ndlr) reste inchangée  ». Par conséquent, les retraites n'augmenteront pas. Autre conséquence du dernier accord, le prix d'achat des points de retraite va augmenter en 2017, ce qui diminuera le rendement des régimes pour le futur retraité.

 

6,1 milliards euros d'économie

L'accord de 2015, signé par le patronat (Medef, CGPME, UPA) et trois syndicats (CFDT, CFE-CGC, CFTC), doit permettre de réaliser 6,1 milliards d'euros d'économie à l'horizon 2020 pour renflouer les caisses de l'Agirc-Arrco, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lutone il y a 10 mois

    Qui paie la retraite des fonctionnaires , ce sont bien les citoyens jeunes ou âgés , et l'état vient de les augmentés avec notre argent alors où est l'équité dans notre pays . Je suis vraiment dégouté et ce n'est pas peu dire et je ne doit pas être le seul malheureusement . Bientôt une bonne manifestation s'impose pour les retraités.

  • Jermaup il y a 10 mois

    Les gouvernements successifs ont tellement chargé les salaires en prélèvements obligatoires que les emplois ont disparus et avec eux les cotisants.Donc plus personne pour payer les retraites, ou alors avec des salaires tellement minables.

  • Jermaup il y a 10 mois

    Par contre les transports, l'énergie et la fiscalité foncière et locale ne suivent pas elles l'inflation. Ces dernières années les barêmes des tranches d'impositions non plus n'ont pas suivis l'inflation.

  • cesarski il y a 10 mois

    un pays qui déteste ses anciens et qui n aime pas ses jeunes est-il toujours un pays qui mérite d'exister? tout cela pour que l élite se ménage ses avantages!

  • jphr63 il y a 10 mois

    M1961G: ce n'est pas avec tes 35 heures et 6 semaines de congés que tu vas pouvoir payer notre retraite!!!!mettez vous au boulot les gars et le montant de vos retraites augmentera (du moins je l'espère) :D

  • olivie91 il y a 10 mois

    Et le Rsa + 2% Et l ircantec combien ?

  • M1961G il y a 10 mois

    juppé qui veut relever l'âge du départ à la retraite , a pris la sienne à 57 ans et cumule retraite et mandats . nous sommes dans un pays égoiste ou chacun veut garder son avantage et n'est pas géné que l'autre paye . la france est un pays d'inégalité et c'est le privé qui est la vache à lait pour nourrir les privilèges de certains , edf, sncf.......la révolution est proche car le privé devra se battre pour obtenir les mêmes avantages .

  • M1961G il y a 10 mois

    le futur retraité sera spolié de 10% sur sa complémentaire , alors qu'il n'est pas la cause du déficit . il faut aller plus loin que le gel des pensions et baisser de 5% la complémentaire aux retraités car celle ci reverse trop et fait subir aux futurs retraités une décote trop importante . l'union fait la force et c'est aux retraités de payer l'addition car ce sont eux qui ont vidés les caisses .

  • M348281 il y a 10 mois

    C'est vrai que les retraités ne sont pas actionnaires de leur régime de retraite .

  • bearnhar il y a 10 mois

    Normal, seul le privé a obligation d'équilibrer ses comptes, pour nombre d'autres c'est : " Je veux garder mes avantages, mais c'est toi qui les paye !". Moi c'est dans ce sens que je vois les choses. Les politiques se sont inventés un truc super, les retraites qui s'aditionnent, certains arrivent à toucher jusqu'à 30 000€/mois, j'espère que vous compatissez au moins ? Et en plus faut leur payer l'appart de fonction, etc...C'est qu'ils ont des frais voyez-vous.