Les résultats trimestriels de Regeneron supérieurs aux attentes

le
0
REGENERON DÉPASSE LES ATTENTES AU DEUXIÈME TRIMESTRE
REGENERON DÉPASSE LES ATTENTES AU DEUXIÈME TRIMESTRE

(Reuters) - Regeneron Pharmaceuticals a fait état mardi de résultats trimestriels supérieurs aux attentes, à la faveur notamment des bonnes performances commerciales de son médicament vedette Eylea contre la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).

Le laboratoire pharmaceutique américain, détenu à 22,56% par Sanofi, a d'ailleurs revu à la hausse sa prévision de croissance des ventes de ce produit, tablant désormais sur une progression comprise entre 45% et 50% pour l'ensemble de 2015 contre une fourchette précédente allant de 30% à 35%.

Dans les échanges d'avant-Bourse à Wall Street, le titre Regeneron, déjà en hausse de 35% depuis le début de l'année, bondit de près de 6% à 585 dollars, ce qui correspondrait à un nouveau record. En quatre ans et demi, le cours de l'action a été multiplié par près de 17.

Le bénéfice net de Regeneron s'est établi à 195 millions de dollars (178 millions d'euros) sur les trois mois à fin juin, soit 1,69 dollar par action, contre 96 millions (0,85 dollar/action) au deuxième trimestre 2014.

Hors éléments exceptionnels, le résultat par action ressort à 2,89 dollars alors que les analystes anticipaient en moyenne 2,77 dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a bondi de 50% sur la période, à 999 millions de dollars - un total qui inclut les paiements de partenaires tels que Sanofi et Bayer - contre un consensus de 887,8 millions.

Les ventes d'Eylea aux Etats-Unis ont augmenté de 58% à 655 millions de dollars.

Regeneron n'a pas donné de prévision de ventes pour le Praluent, l'anticholestérol développé avec Sanofi, dont la Food and Drug Administration (FDA) américaine vient d'approuver la mise sur le marché pour certains patients.

Le Praluent est vu par nombre d'analystes financiers comme le prochain "blockbuster" de Regeneron, ceux de Leerink Partners le voyant atteindre un pic de ventes annuelles de plus de cinq milliards de dollars.

(Rosmi Shaji et Vidya L Nathan à Bangalore, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant