Les résultats du Nasdaq pénalisés par Facebook

le
0
LES RÉSULTATS DU NASDAQ PÉNALISÉS PAR L?ENTRÉE EN BOURSE DE FACEBOOK
LES RÉSULTATS DU NASDAQ PÉNALISÉS PAR L?ENTRÉE EN BOURSE DE FACEBOOK

(Reuters) - Nasdaq OMX Group a publié mercredi des résultats trimestriels grevés par les provisions passées pour couvrir les coûts des ratés de l'introduction de Facebook en mai dernier, y compris les pénalités que pourrait lui infliger le gendarme de Wall Street.

L'opérateur boursier américain a précisé avoir mis de côté 62 millions de dollars (47,7 millions d'euros) destinés au remboursement de sociétés ayant perdu de l'argent lors de la première séance de cotation de Facebook et 10 millions supplémentaires liés à l'enquête de la Securities and Exchange Commission (SEC) sur son rôle dans le dossier.

En conséquence, le bénéfice net attribuable aux actionnaires du groupe américain a chuté à 42 millions de dollars au premier trimestre, soit 25 cents par action, contre 84 millions (48 cents/action) un an auparavant.

L'action Nasdaq cédait 2,7% après la publication des résultats.

Hors charges exceptionnelles, le bénéfice par action du trimestre ressort à 64 cents, soit deux cents au-dessus du consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires, lui, a augmenté de 1% à 418 millions de dollars, comme attendu. Les revenus tirés des transactions sur actions aux Etats-Unis ont chuté de 23% sur janvier-mars et la part de marché du groupe a reculé de 21,3% à 18,4%.

Nasdaq et la SEC ont engagé depuis plusieurs mois des négociations sur les conséquences du problème technique qui a retardé d'une demi-heure les premières cotations de Facebook, le 18 mai 2012, dans le cadre de son introduction en Bourse très attendue - une opération de 16 milliards de dollars.

Nasdaq avait décidé d'utiliser un système annexe, qui a provoqué de nouveaux retards, laissant dans l'incertitude de nombreux intervenants quant à l'exécution et la confirmation de leurs ordres alors que l'action Facebook enregistrait une forte baisse.

Le régulateur a approuvé en mars un plan de compensation de 62 millions de dollars proposé par Nasdaq, bien en-dessous des 500 millions de pertes estimées au total.

John McCrank, Julien Dury et Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant