Les résultats de Morgan Stanley dopés par le trading

le
1
Les résultats de Morgan Stanley dopés par le trading
Les résultats de Morgan Stanley dopés par le trading

NEW YORK (Reuters) - Morgan Stanley a publié jeudi des résultats trimestriels soutenus par une forte hausse de ses activités de trading et par des signes d'amélioration dans la gestion de fortune.

Les banques d'affaires américaines ont toutes débuté l'année du bon pied grâce à une reprise de l'activité sur les marchés après une année 2011 difficile. Les concurrentes Goldman Sachs, Citigroup et JPMorgan Chase ont indiqué l'une après l'autre ces derniers jours avoir bénéficié du rebond des marchés.

Mais Morgan Stanley a mieux tiré parti de ce rebond, parvenant à faire croître son revenu du trading même par rapport au premier trimestre 2011, ce que les autres établissements n'ont pas réussi à faire.

La banque a gagné des parts de marché dans plusieurs segments-clés, changes et taux d'intérêt notamment, a souligné la directrice financière de Morgan Stanley Ruth Porat.

"Nous avions diagnostiqué, il y a plusieurs années, que nous n'étions pas assez ambitieux sur les marchés de taux", a-t-elle commenté. "Je pense que nous commençons à voir les fruits de ce que nous avons entrepris sur ce terrain."

Vers 16h00 GMT, l'action de la banque prenait 1,47% à 17,92 dollars.

"Le chiffre du revenu est bien solide", commente Wojtek Zarzycki, directeur des investissements chez Optimal Investing. "C'est une agréable surprise."

"Le trading sur les marchés de taux a enregistré un rebond sensible, supérieur à la concurrence - et ce segment reste le coeur de métier de Morgan Stanley", renchérit Shannon Stemm, analyste chez Edward Jones.

Malgré cela, Morgan Stanley a perdu de l'argent au premier trimestre, la mise en oeuvre de nouvelles normes comptables ayant coûté 2 milliards de dollars à la banque.

L'établissement a accusé une perte de 119 millions de dollars, ou 6 cents par action, contre un bénéfice de 736 millions, ou 50 cents par titre, un an auparavant.

En excluant le coût de la mise en oeuvre de cette nouvelle norme comptable DVA (ajustement de la valorisation de la dette), Morgan Stanley a dégagé un bénéfice de 1,4 milliard de dollars, ou 71 cents par action.

Le revenu net a atteint lui 6,9 milliards de dollars sur la période. Hors DVA, il ressort à 8,9 milliards, supérieur aux 7,8 milliards de l'année dernière à pareille époque.

Le revenu du trading a bondi de 33% à cinq milliards de dollars, et le bénéfice imposable du trading, hors DVA, a plus que doublé à 1,67 milliard de dollars.

L'activité de gestion de fortune a elle affiché un revenu net de 3,4 milliards de dollars et une marge avant impôt de 11%, en légère hausse d'une année sur l'autre et d'un trimestre sur l'autre.

Bank of America, qui publiait aussi ses résultats trimestriels jeudi, a fait été d'un résultat supérieur aux attentes à la faveur d'une amélioration de la qualité du crédit et d'un rebond de l'activité sur les marchés financiers.

Lauren Tara LaCapra, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rotul le jeudi 19 avr 2012 à 18:56

    Bon bein si mes sous ont contribue a la croissance us ca va!