Les résultats d'Alcatel-Lucent s'améliorent au 3e trimestre

le
0
LE CA ET LA MARGE D'ALCATEL-LUCENT PROGRESSENT AU 3E TRIMESTRE
LE CA ET LA MARGE D'ALCATEL-LUCENT PROGRESSENT AU 3E TRIMESTRE

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent a fait état jeudi d'une amélioration de ses résultats au troisième trimestre, soutenu par la forte progression de son activité aux Etats-Unis et la mise en oeuvre d'un programme de réduction des coûts.

L'équipementier télécoms en difficulté, qui a prévu de supprimer 10.000 postes dans le monde, a toutefois essuyé une nouvelle perte pour le sixième trimestre d'affilée et continué de brûler de la trésorerie à hauteur de 218 millions d'euros.

Le titre flambe en Bourse en début de séance, le marché retenant l'inflexion positive des résultats et le discours optimiste de la société sur la fin d'année.

"Les résultats d'Alcatel pour le troisième trimestre sont excellents et les contacts avec le groupe concernant les perspectives pour le T4 sont rassurants", commente un trader en poste à Paris.

A 09h35, le titre avance de 14,6% à 2,7 euros, portant à plus de 150% sa progression depuis l'arrivée, début avril, du nouveau directeur général Michel Combes.

"Nous enregistrons six mois après le lancement de notre plan Shift une amélioration générale de nos indicateurs financiers", a commenté ce dernier lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Sous sa houlette, le groupe a entrepris de se repositionner sur les segments porteurs des réseaux IP (internet protocol) et l'accès au très haut débit avec pour objectif d'économiser un milliard d'euros d'ici 2015.

L'équipementier a également annoncé de nouvelles réductions d'effectifs, dont 900 en France où le gouvernement a sommé la direction de revoir sa copie, jetant le doute sur la capacité de la société à effectivement réduire ses coûts après plusieurs restructurations aux résultats mitigés.

Dans son communiqué de résultats, le groupe indique toutefois qu'il s'attend à dépasser son objectif de 300 millions d'euros d'économies sur les coûts fixes en 2013, ayant déjà économisé 259 millions depuis le début de l'année.

DÉPASSERA L'OBJECTIF DE RÉDUCTIONS DE COÛTS

Au troisième trimestre, l'équipementier télécoms a vu ses ventes progresser de 1,9% (7,0% à changes constants) pour atteindre 3,668 milliards d'euros, dopées en particulier par un bond de 13,6% des revenus en Amérique du Nord tandis que l'Asie a enregistré un sérieux coup de frein (-10,6%).

La marge brute ajustée est ressortie en nette amélioration à 1,196 milliard soit 32,6% des revenus, contre 27,8% lors de la période correspondante l'an dernier, mais le groupe a subi une perte nette part du groupe de 200 millions d'euros, pénalisé par 117 millions de charges de restructuration.

Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 3,6 milliards d'euros et une perte nette de 139,4 millions, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Ces résultats contrastent avec ceux publiés par ses concurrents de plus grande taille pour la même période.

Le premier équipementier mondial Ericsson a ainsi publié la semaine dernière un bénéfice d'exploitation inférieur au consensus, pénalisé par des ventes décevantes aux Etats-Unis et au Japon.

NSN, la division d'équipements de réseaux du finlandais Nokia a quant à elle vu son bénéfice d'exploitation reculer de 33% mais sa prévision de marge pour les trois derniers mois de l'année a rassuré le marché.

Alcatel s'est montré lui aussi optimiste pour la fin d'année en disant tabler sur "une forte activité saisonnière" pour le quatrième trimestre.

Interrogé sur les projets de vente d'actifs de la société, Michel Combes s'est contenté de réaffirmer l'objectif d'un milliard d'euros de cessions contenu dans le plan Shift.

"Nous allons fournir des résultats. Comme vous pouvez l'imaginer, c'est quelque chose qui est déjà en cours", a-t-il dit, refusant également de commenter les spéculations sur une possible alliance avec NSN.

"L'équipe de direction est concentrée sur l'application du plan Shift qui donnera à Alcatel un avenir complet pour les années à venir", a-t-il dit.

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant