Les résultats annuels d'Enel soutenus par des exceptionnels

le
0
HAUSSE DE 7,6% DE L'EXCÉDENT BRUT D'ENEL
HAUSSE DE 7,6% DE L'EXCÉDENT BRUT D'ENEL

MILAN (Reuters) - Enel, le numéro un italien des services aux collectivités, a annoncé mardi une hausse de 7,6% de son excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda) annuel, des cessions d'actifs ayant permis de compenser la faiblesse persistante de certaines activités.

L'Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôt, amortissements et dépréciations) annuel a atteint 17 milliards d'euros, précise le premier électricien italien dans un communiqué présentant ses résultats annuels provisoires. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait 16,1 milliards d'euros.

Le résultat publié inclut une plus-value de 1,8 milliard de dollars générée par la vente d'Arctic Russia l'an dernier, précise le groupe dans un communiqué.

"En excluant les éléments exceptionnels, les résultats sont exactement conformes aux attentes du marché", a déclaré un analyste à Londres.

Enel explique que la baisse de son Ebitda hors exceptionnels est due à des performances décevantes en Espagne et en Italie, où il génère la moitié environ de sa production.

Propriétaire de 92% du capital de la compagnie espagnole d'électricité Endesa, la société n'a pas détaillé ses résultats par zone géographique.

Le groupe, l'une des acteurs les plus endettés du secteur en Europe, a précisé que sa dette nette était de 39,9 milliards d'euros fin 2013 contre 42,9 milliards fin 2012.

Il visait initialement un endettement de 42 milliards mais son administrateur délégué, Fulvio Conti, avait déclaré en fin d'année que la dette pourrait être ramenée à 40 milliards.

Enel vise six milliards d'euros de cessions sur la période 2013-2014 mais n'a pour l'instant cédé que pour environ 1,7 milliard d'euros d'actifs.

Stephen Jewkes, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant