Les ressources de l'État islamique diminuent

le
0
Les efforts de la coalition pour tarir les ressources financières de Daech commencent à porter leurs fruits.
Les efforts de la coalition pour tarir les ressources financières de Daech commencent à porter leurs fruits.

L'argent, c'est bien connu, est le nerf de la guerre. La coalition internationale qui lutte contre Daech l'a bien compris, qui multiplie, depuis deux ans, ses efforts pour porter un coup à l'économie de l'État islamique (EI). Le « modèle » de l'organisation terroriste s'appuyant sur une vaste assise territoriale, ses ressources sont diversifiées. L'assèchement de ses moyens de financement a donc pris du temps. Mais l'étude, que publie aujourd'hui le Centre d'analyse du terrorisme (CAT), révèle que la « guerre économique » de la coalition internationale commence à porter ses fruits.

Deuxième volet d'une étude, commanditée l'an dernier par l'agence Thomson Reuters, le rapport du CAT, rédigé par Jean-Charles Brisard et Damien Martinez, avec l'appui d'une demi-douzaine d'experts, pointe le fait que les revers militaires récents de Daech se sont traduits par une baisse des revenus de l'organisation. Le territoire contrôlé par les troupes ayant prêté allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, calife autoproclamé de l'EI, a fondu de 25 % en un an. Ses revenus ont diminué, quant à eux, de 16 %. Ils demeurent néanmoins supérieurs à 2,4 milliards de dollars en 2015 (contre 2,9 milliards en 2014), selon le CAT.

La manne pétrolière s'effrite

Le pilonnage des centres de production pétroliers a eu pour conséquence un effondrement de plus de 45 % de la manne représentée par la vente d'hydrocarbures. L'or...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant