Les responsables du développement durable souhaitent la mise en place d'un prix du carbone

le
0

(NEWSManagers.com) - Les Directeurs du développement durable (DDD) sont unanimes: la conférence de l'ONU sur le climat, qui se tiendra à Paris en décembre prochain, constitue en matière de développement durable l'événement de l'année 2015 en France, bien loin devant le projet de loi sur la transition énergétique ou la proposition de loi sur le devoir de vigilance. Mais ce grand rendez-vous ne sera capital pour les responsables du développement durable que s'il en ressort des directives globales assorties de propositions locales concrètes, obligatoires et contraignantes. En effet, 92 % d'entre eux sont favorables à la mise en place d'un prix crédible du carbone, à l'image des propositions faites lors du récent Business & Climate Summit, dont le C3D était l'un des partenaires, selon le dernier baromètre annuel C3D de l'opinion des DDD à l'occasion de son Campus qui se tient ce 25 juin à Paris.

Les DDD sont satisfaits de leur situation professionnelle à 85% (+ 4 points par rapport à l'an dernier). C'est sans doute parce qu'ils commencent à récolter les fruits de leurs efforts: le développement durable devient un véritable enjeu stratégique pour les acteurs économiques. 63 % des DDD estiment que la RSE est devenu aujourd'hui un outil de pilotage stratégique aux yeux de leur direction. Et pour 68 % d'entre eux, le lien entre développement durable et création de valeurs a progressé au sein de leur organisation (+ 1 point), mais également au sein de leurs parties prenantes (67 %, + 9 points).

Cette tendance se confirme aussi en matière de reporting extra-financier où la démonstration du lien entre actions DD/RSE et stratégie de l'organisation constitue pour 22 % des sondés la principale innovation des rapports DD 2015. 33 % des sondés (+ 14 points) ont d'ailleurs mis au point des indicateurs pour chiffrer la création de valeurs apportée par les projets DD. Quantifier ce " retour sur investissement" du DD reste la priorité de ces professionnels pour les années à venir afin de surmonter les freins rencontrés.

Par ailleurs, 75 % des DDD estiment que leur organisation est aujourd'hui engagée sur la voie de la transition énergétique (+ 13 points). Arrivent ainsi en tête des principales actions menées cette année: la réduction de l'empreinte écologique et carbone, l'innovation et l'amélioration des processus et le triptyque " communication, sensibilisation, formation" . Pour 70 % des sondés, la transformation digitale a un impact important sur leur manière de travailler.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant