Les résidences secondaires touchées par la crise immobilière

le
0

Alors que le marché immobilier est en difficulté, avec des ventes en baisse, les résidences secondaires peinent aussi à se vendre. Le nombre de transactions a chuté de 30%.

Un marché en baisse

Le nombre de résidences secondaires vendues ces derniers mois accuse une sérieuse baisse. Selon les professionnels du secteur, les transactions ont diminué de 30%. Les appartements et maisons vendus sont aussi négociés à un prix 15 à 20% inférieur. Néanmoins, les chiffres diffèrent selon les régions de France. Ainsi, la baisse de tarif est plus forte dans certaines zones. Par ailleurs, il ressort que les résidences secondaires de week-end, situées à proximité des grandes villes, sont les premières concernées par la baisse du marché.

Les différences selon les régions

L'ensemble du marché des résidences secondaires est en baisse, mais cette tendance est surtout visible dans les régions où se trouve le plus grand nombre de logements de vacances. La Normandie a accusé une chute de prix de 10% en 2014, de 20% dans le Centre, de 6,5% en Provence-Alpes-Côte d'Azur et Bretagne.

Les raisons de la baisse

Globalement, on peut considérer que les résidences secondaires sont des biens facultatifs, qui sont recherchés lorsque la situation économique est bonne. Acquérir une maison de vacances à proximité de chez soi est donc un investissement évitable. Par ailleurs, on observe que les biens intermédiaires, d'un très bon standing sans être réellement exceptionnel, souffrent le plus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant