Les réserves naturelles de l'année sont épuisées

le
0
(Commodesk.com) Ce mardi, le monde a déjà consommé l'intégralité des ressources qu'il est capable de régénérer sur toute l'année, a calculé le Think Tank américain Global Footprint Network. Fin 2011, les différents pays auront consommé 1,35 fois leurs réserves naturelles. L'organisation cherche le moment où l'empreinte écologique de l'homme, exprimée en hectares, rejoint la surface que la nature peut régénérer en une année. La différence est considérée comme un déficit, de la même manière qu'un budget. Elle la compare avec un ménage qui aurait continuellement des dépenses supérieure à ses revenus. Le déficit se traduit ensuite par un changement climatique. Il s'explique par un recours aux stocks de poissons ou d'arbres ou encore par un rejet de dioxyde de carbone dans l'atmosphère et dans les océans. L'intérêt affiché de la démarche est de conceptualiser l'écart entre une consommation soutenable et une consommation effective. Une dette écologique s'accumulerait ainsi depuis le milieu des années 70. Auparavant, les hommes parvenaient à consommer moins que ce que la nature offrait. En 2000, le "jour de dépassement" a été atteint début novembre, alors qu'en 2010, c'était le 21 août. Un progrès d'une année sur l'autre, à relativiser par rapport aux années antérieures.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant