Les réserves chinoises, une épée de Damoclès sur le marché du coton

le
0

La décision du gouvernement chinois d'augmenter fortement les réserves nationales a une incidence importante sur le marché mondial. Selon le Comité consultatif international du coton (ICAC), la Chine a, au cours des huit premiers mois de 2011-2012, accumulé dans ses réserves nationales plus de 3 millions de tonnes de coton produit localement et au moins 1 million de tonnes de coton importé. Ce qui conduit à une forte hausse des importations chinoises, qui devraient atteindre 4,2 millions de tonnes à la fin de la campagne, soit 61% de plus qu'en 2010-2011. Ces importations contribuent largement à l'augmentation de 9% du commerce international de coton, qui atteindrait 8,4 millions de tonnes.

Selon l'ICAC, ces achats chinois soutiennent actuellement les prix du coton. Mais par la suite, les ventes issues de ces réserves d'Etat pourraient réduire les importations chinoises, et peser négativement sur les prix. « L'ampleur des réserves nationales chinoises crée une incertitude importante sur le marché mondial, pour les mois et peut-être les années qui viennent », affirme l'ICAC.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant