Les réseaux sociaux professionnels peinent à s'imposer en France

le
0
Seuls 20% des actifs ont recours aujourd'hui à ces plateformes. Les recruteurs, eux, reconnaisent leur «utilité», mais privilégient réseau personnel et bouche à oreille.

Alors que le commerce des biens semble avoir définitivement pris le chemin de la dématérialisation, le marché du travail serait-il, lui, hermétique au digital? C'est en tout cas ce que laisse penser une enquête publiée aujourd'hui par l'institut Harris Interactive pour Viadeo, qui révèle que seuls 20% des actifs français (occupés et demandeurs d'emploi) consultent et utilisent les réseaux sociaux dans leur vie professionnelle. Une proportion encore plus faible chez les recruteurs: 8% seulement embauchent via ces plateformes.

Citadins, cadres en majorité, les «réseauteurs» jugent pour autant leur présence sur la Toile indispensable: en facilitant la prise de contact entre candidats et entreprises, en pourvoyant des profils complets, en centralisant les annonces, les réseaux sociaux ont ch...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant