Les réseaux sociaux n'ont pas vu venir la victoire de Fillon

le
0
Les réseaux sociaux n'ont pas vu venir la victoire de Fillon
Les réseaux sociaux n'ont pas vu venir la victoire de Fillon

Les réseaux sociaux n'ont pas vu arriver la victoire de François Fillon dimanche: ils désignaient comme vainqueur du 1er tour de la primaire Nicolas Sarkozy, omniprésent dans les conversations en ligne, soulignaient plusieurs experts lundi.Conclusion: "Le web social n?est pas un bon indicateur pour évaluer la puissance d?un candidat dans les urnes", résume le spécialiste des réseaux sociaux Nicolas Vanderbiest sur son blog ReputatioLab. Une réponse aux experts qui espéraient que l'écoute des réseaux sociaux permettrait de mieux sonder l'opinion, après l'échec des sondages lors de l'élection présidentielle américaine.Les grands cabinets de veille comme Visibrain ou Talkwalker, qui comptabilisent les mentions, partages, commentaires ou "like" sur des réseaux comme Facebook ou Twitter, ou sur des sites d'actualités et blogs, étaient unanimes dans leurs conclusions la semaine dernière : Nicolas Sarkozy était de loin le candidat plus présent. Même si les commentaires étaient un peu plus négatifs que pour ses concurrents.De quoi pousser Visibrain à affirmer jeudi que "les réseaux sociaux annoncent Sarkozy vainqueur du 1er tour" et que "si l?on devait se fier aux données des réseaux sociaux, Nicolas Sarkozy exploserait les bulletins de vote, avec le plus d?engagements, celui dont on parle le plus".Face au résultat, les experts en tiraient les leçons lundi : "en analysant les réseaux sociaux, rien n'explique que Sarkozy ait perdu et personne n'aurait pu prédire la victoire de Fillon", souligne Nicolas Vanderbiest, qui a synthétisé les analyses des 18 millions de tweets et 270.000 contenus sur le web postés depuis la rentrée à propos de ce scrutin.Les chiffes semblaient pourtant clairs : l'ex-chef de l'Etat remportait la palme de la popularité sur Twitter, avec 446 417 mentions du 7 au 14 novembre contre 157.086 pour Alain Juppé et 148.652 pour François Fillon, calculait Visibrain, un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant