Les rescapées de l'anorexie

le
0
On entend surtout s'exprimer les anorexiques actives, mais nombreuses sont celles qui surmontent ce trouble alimentaire.

Est-ce parce qu'elles ont eu l'habitude de «fondre» au sens propre du terme qu'on a tant de mal à les compter? Toujours est-il qu'il y a peu de données épidémiologiques sur les anorexiques, et encore moins concernant celles qui s'en sortent. Le psychiatre Marcel Rufo, dans ¼dipe toi-même(Éd. Anne Carrière), écrivait (cependant sans citer ses sources): «Si l'on en croit les statistiques, 40 à 50 % des anorexiques s'installent dans la chronicité, entretenant toute leur vie un rapport difficile à la nourriture ; 8 à 10 % passeront à l'acte, se suicidant pour mettre fin à leur souffrance ; 30 à 40 % seulement sortiront de ce traumatisme si particulier qui apparaît alors comme un passage douloureux.»

De 30 à 40 %: un taux incertain qui a toutefois le mérite de rappeler que, oui, les anorexiques peuvent s'en sortir. Une bonne nou...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant