Les Républicains : Sarkozy, Juppé et Fillon réunis pour une photo de famille

le , mis à jour à 20:12
0
Les Républicains : Sarkozy, Juppé et Fillon réunis pour une photo de famille
Les Républicains : Sarkozy, Juppé et Fillon réunis pour une photo de famille

Malgré les discordes au sein des Républicains, les ténors du parti ont voulu afficher leur unité le temps d'une journée, malgré des rivalités aiguisées. Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon, ont fait le déplacement à La Baule (Loire-Atlantique) à l'université d'été de la région organisé par Bruno Retailleau, tête de liste des Républicains dans les Pays de la Loire pour le scrutin régional de décembre.

Les trois hommes, qui se sont retrouvés côte à côte sur l'estrade, ont été longuement applaudi par les militants. Seul absent, Bruno Le Maire, en déplacement en Israël, dûment représenté par son porte-parole et organisateur de la primaire, Thierry Solère. 

Les trois responsables avaient fait leur rentrée en ordre dispersé fin août : Nicolas Sarkozy avec les agriculteurs dans l'Yonne, Alain Juppé avec la publication de son livre sur l'école, François Fillon dans son fief de la Sarthe.

VIDEO. Les Républicains : unité de façade à La Baule

«Un lac calme face au PS et au FN»

Pour Nicolas Sarkozy, «il aurait été invraisemblable de ne pas réussir à se réunir sur une estrade. Aujourd'hui, notre parti apparaît comme un lac calme face au FN et au PS» Le chef du parti est revenu sur la crise à l'UMP entre Fillon et Copé  en 2012. «Le spectacle que nous avons donné à l'époque a fait mal a tous ceux qui espéraient en nous pour la France, a-t-il regretté. L'unité est nécessaire, elle revient petit à petit, faut dire qu'on ne pouvait pas faire pire....» 

L'objectif est clair : montrer que les Républicains sont «unis» avant d'aborder les élections régionales de décembre. Nicolas Sarkozy avance avec un agenda bien précis en tête : «Notre devoir c'est de protéger les régionales des primaires. Les régionales tous ensemble et ensuite les primaires.»

«L'état doit choisir qui il accueille»

Premier à monter à la tribune, François Fillon a commencé son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant