Les républicains ressortent Gingrich

le
0
Déçus par leurs coqueluches successives, les électeurs sondés se rabattent vers cette figure des années 1990. Mais l'ancien président de la Chambre des représentants traîne également quelques casseroles.

«Newt Gingrich sera-t-il la prochaine saveur du mois ?» Ce titre du Christian Science Monitor illustre bien l'état d'esprit des électeurs républicains à quelques mois des primaires qui désigneront leur candidat à la présidentielle de 2012. Depuis le début de la campagne pour l'investiture, les sondages font et défont successivement les «champions» qui auront pour mission de battre Barack Obama. Après Michèle Bachmann, Rick Perry puis Herman Cain, c'est au tour de Newt Gingrich d'effectuer sa remontée fantastique.

En juin dernier, soit un mois seulement après le lancement de sa campagne, les observateurs ne donnaient pourtant pas cher de cet élu de Georgie. Plusieurs membres de son équipe venaient alors de faire défection pour cause de «désaccords de fond» avec le candidat. On reprochait notamment à Newt Gingrich un manque de motivation, lui qui avait préféré partir en croisière en Grèce plutôt que d'arpenter les États-Unis à la rencontre des électeurs.

Le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant