Les républicains pris au piège des Tea Party

le
0
La frange la plus conservatrice du «GOP» fait pression sur ses dirigeants afin d'empêcher tout compromis sur la dette.

Derrière la sortie théâtrale d'Obama, lançant un «trop, c'est trop!» exaspéré à la face des leaders républicains du Congrès, en pleine discussion sur le relèvement du plafond de la dette américaine, un autre bras de fer, moins visible mais peut-être plus sanglant et plus décisif encore, se joue sur la colline du Capitole. Celui-ci oppose l'aile «raisonnable» du Parti républicain à sa base conservatrice. D'un côté, les vieux leaders rompus à la négociation, comme le speaker de la Chambre John Boehner ou le chef de la minorité sénatoriale du Grand Old Party Mitch McConnell, qui, malgré leur position très à droite sur l'échiquier national, comprennent parfaitement le désastre que représenterait un défaut sur la dette et sont donc prêts à une forme de compromis pragmatique avec le président. De l'autre, les nouveaux venus à la Chambre des représentants, qui portent les couleurs du mouvement populiste Tea Party, farouchement opposé à toute forme d'inte

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant