Les républicains ne croient pas au changement climatique

le
0
Ainsi va le débat sur le réchauffement climatique aux États-Unis. Les uns fondent leur opinion sur des études sérieuses, les autres brandissent la Bible comme démenti

Dans une récente interview radiopho­nique accordée à une station chrétienne, le sénateur républicain James Inhofe (Oklahoma) expliquait ainsi son déni du réchauffement planétaire: «L'idée selon laquelle une pollution générée par l'homme pourrait altérer le climat est le summum de l'arrogance, puisque nous savons tous que seul Dieu a un tel pouvoir.» Et de citer la Genèse 8:22 comme preuve que l'être humain n'est pour rien dans le changement climatique, si tant est qu'un tel phénomène existe.

Quelques jours plus tard, c'était au tour de l'ancien vice-président de la General Motors, Bob Lutz, un républicain diplômé de la prestigieuse université de Berkeley, de déclarer dans un talk-show que lui aussi rejette la responsabilité de l'humanité dans le réchauffement climatique. La présence à l'émission du renommé astrophysicien Neil deGrasse Tyson, qui venait de soutenir le contraire, données scientifiques à l'appui, ne l'avait pas le moins du monde impress

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant