Les républicains minimisent les chahuts anti-Trump en Californie

le
0
    WASHINGTON, 29 avril (Reuters) - Le chef de file des 
républicains de Californie a minimisé vendredi l'impact des 
manifestations qui ont émaillé un rassemblement politique de 
Donald Trump, expliquant que ce genre d'incidents était fréquent 
dans cet Etat. 
    Une vingtaine de personnes ont été arrêtées jeudi soir à 
Costa Mesa où l'homme d'affaires s'adressait à ses partisans. 
Selon la presse locale, certains manifestants ont brisé la vitre 
d'un véhicule de police et bloqué le trafic automobile. 
    "Si vous êtes un républicain qui vient en Californie pour se 
faire élire à la présidence et que vous n'êtes pas visé par des 
manifestations, c'est que vous vous êtes trompé quelque part", a 
déclaré Jim Brulte à CNN. 
    "Tous les présidents avec lesquels j'ai fait campagne ici 
ont été chahutés." 
    L'Etat de Californie, qui s'exprimera le 7 juin, est crucial 
dans la course à l'investiture puisque c'est celui qui envoie le 
plus de délégués à la convention de Cleveland, du 18 au 21 
juillet, où sera officiellement désigné le candidat du GOP. 
 
 (Doina Chiacu et Emily Stephenson,; Nicolas Delame pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant