Les Républicains : les soutiens de Nicolas Sarkozy préparent sa candidature

le , mis à jour à 11:44
7
Les Républicains : les soutiens de Nicolas Sarkozy préparent sa candidature
Les Républicains : les soutiens de Nicolas Sarkozy préparent sa candidature

Chez Brice Hortefeux, tout est bon pour parler -en bien- de Nicolas Sarkozy. Même la déchéance de nationalité. Interrogé ce mercredi, sur RTL, sur le désaccord de la garde des Sceaux avec le président de la République et le Premier ministre, qui, du coup, défendra la texte devant le Parlement, le fidèle ami de Nicolas Sarkozy s'agace : « Notre seule préoccupation c'est la sécurité de nos concitoyens. Autour de Nicolas Sarkozy, nous essayons toujours de défendre l'intérêt général ».

Refusant « d'oublier toutes les contorsions de Monsieur Hollande quand Nicolas Sarkozy avait fait cette proposition en 2010 » et la réaction de Manuel Valls qui avait alors jugé la mesure « nauséabonde », l'ancien ministre à l'Identité nationale en vient même à « comprendre les difficultés de madame Taubira à les suivre ».

Mardi matin, confirme-t-il ce mercredi, Brice Hortefeux a participé, avec « une quarantaine de parlementaires », à la première réunion de cadres et d'élus des Républicains pour porter la candidature de son champion à la primaire à droite, dans dix mois. Eric Woerth, Luc Chatel, trois des nouveaux porte-parole de la maison (Larrivé, Peltier et Debord), les sénateurs Roger Karoutchi et Pierre Charon ou encore Laurent Wauquiez, nommé n°2 des Républicains après la démission de NKM, étaient présents pour cette réunion dans un restaurant près du siège de la rue de Vaugirard (Paris XVe), «sans traître » d'après un participant cité par Europe 1.

«Nous nous sommes réunis pour voir avec qui nous pourrions travailler, pour déterminer qui défendra quelle position, quel sera le créneau. Fillon, Le Maire, et Juppé ont déjà leurs options. Nous avons donc abordé la campagne qui s'annonce et insisté sur les thèmes de la nation, de l'unité et de la République, qui en seront le cœur», a expliqué au Figaro Roger Karoutchi.

Ces rendez-vous se répéteront toutes les trois semaines pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6998582 il y a 11 mois

    Sarko plus personne n'en veut , même dans son camp il arrive derrière Juppé. Alors qu'il ait la lucidité de s'en rendre compte et de ne pas risquer à nouveau de faire perdre la droite. On l'a assez vu lui et toute sa bande de mis en examen

  • M1461628 il y a 11 mois

    le fidèle ami de Nicolas Sarkozy s'agace : « Notre seule préoccupation c'est la sécurité de nos concitoyens. Autour de Nicolas Sarkozy, nous essayons toujours de défendre l'intérêt général ».ahahah Brice remet ton nez rouge ils embauchent à Bouglione!!

  • M1461628 il y a 11 mois

    Préparation aujourd'hui de la campagne à Abu dhabi et hop une ptite conf à 100 000€ lol et ce soir réunion de mes soutiens au Parc des Princes LOL

  • frk987 il y a 11 mois

    Pas compris pourquoi ma remarque a été censurée : Nicolas, c'est foutu, ce que veut l'électeur c'es Juppé et Bayrou en 1er ministre...ca se terminera en scénario grec, mais c'est le droit de l'électeur !!!!!

  • M1461628 il y a 11 mois

    Barbelivien et Faudel en soutien !!!

  • m.bouil4 il y a 11 mois

    NS n'aura pas mon vote pour la primaire, c'est comme ça. Je n'ai pas envie que l'aternance capote, simplement parce que NS voudra prendre à tout prix sa revanche sur FH, alors que la grande majorité des électeurs, veulent un autre choix.

  • mary2776 il y a 11 mois

    il est encore là celui là?