Les républicains cherchent à gagner les voix des Latinos

le
0
Moins de trois hispaniques sur dix penchent en faveur de Mitt Romney.

Le Parti républicain a fait honneur à ses représentants hispaniques tout au long de la convention, offrant même le dernier discours, avant celui jeudi soir de Mitt Romney, à son étoile montante Marco Rubio, sénateur de Floride d'origine cubaine. Ce n'est pas un hasard, le vote hispanique est jugé crucial en novembre et les sondages ne sont pas en faveur de Mitt Romney. Moins de trois hispaniques sur dix préfèrent l'ex-gouverneur du Massachusetts au président Obama. Pour remporter l'élection, s'il ne parvient pas à convaincre plus d'électeurs latinos, il devra remporter une très large proportion du vote blanc. Au sein du parti, certains reconnaissent le malaise. «Le parti républicain fait face à un vrai défi», a admis mercredi le sénateur Rubio sur la chaîne ABC. L'ancien gouverneur de Floride Jeb Bush, dont l'épouse est d'origine mexicaine, ne cesse d'appeler à plus d'ouverture.

Mais le parti républicain est divisé et la position de Mitt Romney sur l'immigratio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant